Retour d’Abkhazie : entretien avec Aude Merlin

 

 

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Gare de l'Est embarque pour l’Abkhazie, province sécessionniste de la Géorgie depuis 1992 et dont l’indépendance de facto n’est aujourd’hui reconnue que par 5 pays dont la Russie, le Venezuela et quelques îles du .

Lire la suite : Retour d’Abkhazie : entretien avec Aude Merlin

La disparition des langues dans le Caucase

(Emission de radio - 01/2014)
 
Gare de l'Est se penche sur la disparition des langues dans le Caucase. Cette zone géographique longtemps restée à l'écart de grands empires constitue aujourd’hui un espace où continuent à être parlées une multitude de langues et dialectes parfois totalement différentes d’une vallée à l’autre.
L’accélération du monde gagne cependant également cette zone, mettant en péril cet immense patrimoine culturel.

Lire la suite : La disparition des langues dans le Caucase

L'Arménie déboussolée ? - entretien avec Bella Shakhnazaryan

Au mois de juillet, l'Arménie a connu – pour son quatrième été consécutif – d'importantes mobilisations qui ont secoué sa capitale, Erevan. Contrairement aux années précédentes, les manifestants ne dénonçaient plus la hausse des prix des transports publics, la réforme des pensions de retraite ou encore l'augmentation des prix de l'électricité, mais réclamaient la démission pure et simple président en place depuis 2008, Serge Sarkissian.

Lire la suite : L'Arménie déboussolée ? - entretien avec Bella Shakhnazaryan

Les « invisibles »: Le cas des femmes azéries de Géorgie

(Article - 09/2013)

Une minorité azérie vit en Géorgie, dans la région frontalière de l’Azerbaïdjan, la Kvémo Kartlie. Les Azéris de Tbilissi, intégrés dans la société géorgienne, ne peuvent être comparés aux Azéris ruraux, isolés sur plusieurs plans. 45% de la population de Kvémo Kartlie est ainsi azérie, minorité qui pratique un islam chiite, parle l’azerbaïdjanais (langue turcique), et pas ou très peu le géorgien. La situation des femmes azéries est particulière à bien des égards, du fait de leur rôle primordial pour l’économie domestique, comme des discriminations cumulées dont elles sont victimes.

La Kvémo Kartlie, frontalière de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie, est une région économiquement comme politiquement peu intégrée à la Géorgie. Sa population azérie, jugée « loyale » par les autorités géorgiennes, vit comme repliée sur elle-même, particulièrement dans les zones rurales. Cette situation de marginalisation explique la présence d’une multitude d’ONG, internationales comme nationales, qui gravitent autour des questions d’intégration économique et sociale de cette minorité ethnique et religieuse. Parmi ces associations, quelques-unes s’attachent à assister les femmes et les jeunes filles azéries, qu’elles jugent particulièrement (suite...)

Les valeurs olympiques cédées à Bakou

   Pays organisateur des premiers Jeux olympiques européens, l’Azerbaïdjan, dirigé d’une main de fer par le clan Aliyev, poursuit une campagne de répression systématique contre toute forme d’opposition sous le regard peu concerné des puissances occidentales. La richesse pétrolière continue d’attirer les investisseurs étrangers. Toutefois, les carences économiques du pays pourraient venir bouleverser la prospérité de « l’émirat de la mer Caspienne ».

 

.

Lire la suite : Les valeurs olympiques cédées à Bakou

Géorgie : les plaies ouvertes

(Article - 10/2011)

8 ans après la révolution des roses et malgré quelques progrès marquants dans certains domaines les géorgiens sont globalement désillusionnés sur la situation du pays.

Lire la suite : Géorgie : les plaies ouvertes

Batoumi, la vitrine à plusieurs millions de dollars


(Emission de radio - 02/2014)
 
Plongée dans la deuxième zone la plus touristique de Géorgie après Tbilissi, la ville nouvelle de Batoumi compte moins de 200 000 habitants. Pourtant à coup de millions de dollars, la ville de Batoumi est en train de devenir une des vitrines de la nouvelle politique du président Mikhaïl Saakachvili à la tête de la Géorgie depuis près de dix ans.

Lire la suite : Batoumi, la vitrine à plusieurs millions de dollars

Saakachvili - Espoirs déçus ?

(Emission de radio - 11/2010)

L'équipe de Gare de l'Est embarque pour la Géorgie, pays meurtri il y a 2 ans par une invasion russe que tout le monde à en mémoire et la sécession quasi-définitive de ses régions d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud.

Lire la suite : Saakachvili - Espoirs déçus ?