L’Est de l’Ukraine à nouveau sous tension : le point avec Annie Daubenton

 

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Une trêve a été conclue dimanche 5 février à Adiivka, après la flambée de violences entre forces de Kiev et rebelles prorusses, qui s'en rejettent la responsabilité depuis le 29 janvier.

 

Selon l’OSCE, 32 personnes, tant des civils que des militaires, ont été tuées dans les affrontements qui se sont déroulés dans cette ville située à une dizaine de kilomètres au nord de Donetsk. Depuis son déclenchement en avril 2014, le conflit ukrainien a fait près de 10 000 morts.

Cette recrudescence des tensions dans le Donbass a donné lieu à une conversation dans la nuit du 4 février entre le président ukrainien Petro Porochenko et Donald Trump, une première l’élection du milliardaire.

Il semblerait que les Etats-Unis maintiennent au moins pour l’instant une politique ferme sur la nécessité pour les parties de s’en tenir aux accords de Minsk alors que certaines annonces de Trump pendant la campagne laissaient craindre le pire aux ukrainiens.

Gare de l'Est et Annie Daubenton font le point sur la situation.

Invitée : Annie Daubenton est spécialiste de l’Ukraine. Elle a été correspondante de Radio France à Moscou puis conseillère culturelle à l’Ambassade de France à Kiev. Elle a notamment publié « Ukraine, l’indépendance à tout prix » 2014 chez Buchet-Chastel.

Durée : 20 minutes

Présentation : Ulrich Huygevelde, rédacteur en chef de la revue de Gare de l'Est - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Préparation : Clémentine Vignaud-Sussingeas

Image : Petro Porochenko, Vladimir Poutine, Angela Merkel et François Hollande lors d'un sommet Normandie à Minsk, 2015. Credits : en.kremlin.ru

Entretien réalisé fin janvier 2017.